C’est une question que tout le monde se pose mais dont personne n’a une réponse précise : pourquoi certains contenus font le buzz alors que d’autres mordent la poussière (virtuelle) ?

Un contenu qui génère un buzz positif est synonyme de notoriété assurée pour une marque ou un individu. Penchons-nous sur les facteurs qui favorisent la viralisation…

La recette miracle n’existe pas

Telle est la conclusion de l’étude Twitter sur le sujet. Néanmoins certains indicateurs peuvent être établis suite à l’analyse de trois vidéos qui ont fait un récent buzz : Ryan Gosling Won’t Eat His Cereal, Voteman et la campagne marketing First KISS pour la marque de prêt à porter Wren.

Chacune de ces vidéos a emprunté un chemin différent vers la viralité et elles proposent donc des enseignements complémentaires.

Avoir les bons followers

Ces vidéos de Ryan Gosling écrasant une cuillère de céréale a été faite par @RyanWMcHenry. Le buzz n’a pas été immédiat et c’est grâce au retweet de @BestVinesEver et @VineLoop que cette vidéo Vine s’est propagée sur Twitter.

Ce processus est appelé « ensemencement », c’est à dire s’assurer que les bonnes personnes visionnent le contenu afin d’avoir le potentiel maximal de diffusion organique.

Vous pouvez donc ne pas avoir une liste très importante de followers. Le plus important  est d’être suivi par les bonnes personnes, celles qui ont un réseau conséquent.

Proposer un contenu vidéo inédit

Même si  l’on peut douter de l’efficacité de la vidéo Voteman pour inciter les citoyens Danois à se rendre aux urnes, cette vidéo a le mérite d’être assez inédite pour une institution parlementaire.

Entremêlant sexe et violence, le clip animé présente un personnage arborant un look de motard à la carrure surdimensionnée, vautré dans une vie sexuelle débridée.

Le parlement a capitalisé sur la possibilité de faire une vidéo sortant des codes habituellement institutionnels de ce type d’organisation.

Les early adopters se sont emparés très rapidement de cette vidéo et 90% des partages se sont fait en 3 jours.

Néanmoins cette vidéo trash ne fait pas que des heureux. Une tempête de commentaires dénonçant le caractère violent et sexiste du film a envahi les réseaux sociaux

Peut être que le ton employé n’était pas approprié mais l’idée est là : faites quelques chose qui mobilise.

Déclencher une réaction émotionnelle

La campagne First Kiss n’est pas aussi différenciante que la vidéo de Voteman mais elle a collecté plus 82 millions de vues en 3 jours.

Pourquoi ? Parce que cette vidéo est troublante de sincérité, où les regards fuyants et les rires gênés ont l’air de tout sauf d’une mise en scène.

Le secret de cette campagne, c’est également le pouvoir fort de son insight que l’on pourrait exprimer ainsi : « Oui, c’est vrai, l’inconnu(e) m’attire mais  je n’ose que très rarement franchir le pas».

Astuces pour viraliser vos articles

Viraliser vos contenus écrits demande un autre savoir que pour une vidéo, voici les points clés :

  1. La longueur de l’article : Plus un article est long, et plus il attire les partages ;
  2. La qualité  et le ton du contenu proposé : ce sont les articles qui divertissent qui génèrent le plus de partages ;
  3. Les listes et les infographies sont plus propices aux  buzz ;
  4. Le jour de publication influe énormément sur le partage. Le mardi et le jeudi sont les jours les plus favorables même si tout dépend de votre contenu, des habitudes de votre secteur d’activité etc…

En conclusion

Pas de recette magique pour créer un buzz, seulement quelques astuces.

  1. Développer un réseau de personnes influentes
  2. Proposer de l’inédit
  3. Jouer sur l’émotionnel pour mobiliser sa communauté